i

Vin et chocolat, mariage heureux ?

Pour un accord de qualité, la sélection du vin dépend de la teneur en cacao du chocolat.

 

Le chocolat au lait (50 % de cacao) dévoilera la douceur de ses arômes grâce à un champagne rosé à base de pinot noir ou un Vouvray, demi-sec, qui stimuleront les papilles gustatives. Les vins d’Alsace comme le Gewurztraminer, le Riesling ou un Pinot gris se marieront très bien avec un chocolat au lait ou un chocolat blanc. Les vins rouges fruités comme le Morgon, le Saumur, le Pic-Saint-Loup feront des merveilles sur un chocolat plus travaillé (écorces d’oranges confites, fruits rouges…). Les fruits du vin mettront naturellement en valeur les fruits du chocolat…

 

Le vin rouge et le chocolat ont un point commun essentiel : les tanins, que l’on retrouve dans les pépins et la peau du raisin comme dans la fève du cacao. Qui dit teneur en cacao élevée dit vin charpenté…

 

Entre 70 % et 75 % de cacao, on cherche l’opulence, le caractère. Un Corbières à base de Carignan sera parfait : ses fruits noirs, ses épices douces, sa dimension minérale, son acidité légère en fin de bouche et sa persistance donneront une belle plénitude à la force du cacao.

A 80 % de cacao, on ose les vins doux naturels comme le Maury : arômes boisés sur fond d’épices vanillés, bouche dense, enveloppante, puissance affirmée, rondeur. Accord parfait avec le caractère robuste du chocolat.

 

De manière générale, le vin rouge s’accorde très bien avec des plats sucrés-salés à la sauce au chocolat : Côte-Rôtie et vin du Languedoc feront des heureux !

Attention ! Même s’ils sont tolérés avec un chocolat blanc, les vins blancs secs, rosés et le champagne (sauf le rosé), trop acides, videront les chocolats noirs et au lait de leur substance aromatique. Quant aux liquoreux, ils vont juste saturer les papilles. Trop de sucre nuit à l’équilibre des saveurs et écrase les tanins du chocolat.

 

Bonne dégustation !