Sting : « Un vin doit raconter une histoire »

Sting : « Un vin doit raconter une histoire »

 

Le chanteur et ex-leader du groupe Police a pris ses quartiers en Toscane, Tenuta Il Palagio, avec son épouse Trudie. Il y produit du Chianti, mais également des fruits, des légumes, du miel, de l’huile d’olive et même du saucisson, au sein de ce palais acheté en 1999.

 

Un vin, c’est comme une chanson, il doit raconter une histoire. C'est pourquoi j'ai donné à mes vins le nom de mes plus grands succès. Il Palagio est un lieu très spécial pour ma femme et moi-même. Nous sommes entourés par de magnifiques vignobles et des oliveraies, deux lacs, des champs de céréales et des collines boisées. C’est dans ce cadre de vie merveilleux que nous produisons nos vins biologiques et biodynamiques. La Tenuta Il Palagio a toujours été exploitée. À la fin du XVIIe siècle, la famille Martelli avait acquis ce domaine. En 1819, il fut vendu à la comtesse Carlotta Barbolani de Montauto, la veuve du Duc de San Clemente. La propriété est restée dans la famille pendant les 150 années suivantes. Au début du XXe siècle, le Duc Simone Vincenzo Velluti Zati di San Clemente a réalisé de nombreux projets de construction, dont celle d’un grenier, d'un moulin à huile et la plantation de vignobles. Lorsque nous sommes venus pour la première fois dans ce lieu magique et ancestral, c’était en 1999, il était dans un état de détérioration très avancé. Nous avons immédiatement commencé à rénover les bâtiments et les propriétés et nous avons fait restaurer le domaine. Il a depuis retrouvé sa splendeur d’antan. Nous sommes très fiers de ce que nous avons fait car il est important que le vin évolue dans un environnement bien entretenu. C’est un peu comme un joli diamant, il faut toujours qu’il y ait un bel écrin si vous voulez qu’il resplendisse ! Par ailleurs, nous n’utilisons aucun produit chimique. Nos cuvées sont 100 % respectueuses de la nature. Des vins d’artiste donc, aux noms évoquant le répertoire de la star, comme Shape of my heart, Sister Moon ou le célébrissime Message in a bottle !

 

 

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles