ProWein serait-il arrivé en fin de cycle ?

Classé Number One des salons « business » du vin, des remises en question de plus en plus fréquentes se font pourtant entendre par des exposants qui disent ne plus y trouver leur compte.

 

Né voilà vingt-cinq ans, le salon ProWein est une incontestable réussite. Les organisateurs annoncent cette année 6 900 exposants et 61 500 visiteurs du monde entier. Ses atouts sont nombreux, avec en premier lieu son excellent positionnement dans l’agenda. Sans oublier sa localisation centrale en Europe du Nord et une organisation très professionnelle : peu de master class ou de conférences qui détourne les visiteurs et les acheteurs des allées du salon, pas de « off »…

Pourtant cette forte croissance du salon les dernières années pèse sur la qualité de la prestation. Le problème des taxis semble récurrent par exemple et le tramway paraît être à saturation pendant ces trois jours. Par ailleurs les prix des hôtels ont flambé même bien au-delà de Düsseldorf. Et le mal récurrent est le retard dans les rendez-vous, tant les visiteurs sont pressés par le temps sans compter les rencontres fortuites innombrables dans les allées du salon !

Avec la taille actuelle de ProWein, les visiteurs ont souvent à peine le temps de voir leurs propres fournisseurs, et zappent complètement la prospection.

Gageons que les organisateurs analyseront cette dernière édition et les « remontées » des exposants de façon à réagir de manière appropriée. Messe Düsseldorf prévoit d’ouvrir en 2021 un nouveau hall, conformément à sa stratégie de croissance contrôlée, mais est-ce la bonne solution ?

Paradoxalement, ne faudrait-il pas pour le plus grand salon mondial de vin s’étendre sur quatre jours. Souvenons-nous que Vinexpo en comptait 5 voilà encore quelques années ce qui ne choquait personne !

 

Sylvain Patard

21/03/2019