i

Pourquoi trinque-t-on ?

En ce moment, beaucoup de verres s’entrechoquent sous les refrains des sempiternels « Santé ! » ou « Tchin-tchin ! ». Mais savez-vous d’où vient ce geste devenu si familier ?

 

Si aujourd’hui, trinquer (de l’allemand « trinken », qui signifie « boire ») est synonyme de fête et de convivialité partout dans le monde, il n’en a pas toujours été ainsi. Son origine remonte au Moyen-Age : trinquer était un signe de confiance. En effet, à l’époque, l’empoisonnement était une pratique courante lors des banquets entre seigneurs concurrents, nobles et autres notables. Certains voleurs se servaient aussi de poisons pour tuer et dérober la fortune des gens aisés.

 

Avant de boire, il fallait alors cogner bien fort les chopes en bois pour qu’un peu de boisson passe de l’une à l’autre, en deux temps : l’un des buveurs frappait sa chope contre celle du premier et vice-versa. Les convives remuaient ensuite leur liquide puis buvaient en même temps une gorgée tout en se fixant du regard. Le buveur qui détournait le regard était ainsi reconnu comme traître et soupçonné de tentative d'empoisonnement.

 

Aujourd’hui, se regarder dans les yeux en trinquant est toujours de mise, sous le signe du partage et de la bonne humeur…

 

Bonnes fêtes !

 

Retrouvez les commentaires de dégustation du guide des vins Gilbert & Gaillard