Pourquoi le champagne est-il effervescent ?

Avant d'obtenir un champagne, le vigneron doit vinifier un vin dit tranquille (non effervescent). Celui-ci va ensuite subir une seconde fermentation qui se déroulera en bouteille au cours de laquelle on lui ajoute une liqueur, appelée liqueur de tirage, qui est un mélange de sucres et de levures destiné à produire du dioxyde de carbone. Celui-ci se retrouve piégé dans la bouteille fermée et se dissout dans le vin, créant ainsi l’effervescence. Le vin doit ensuite être dégorgé pour être libéré des levures mortes, puis il sera "dosé" en sucre selon le champagne souhaité : brut nature, extra-brut, brut, extra-sec, sec, demi-sec, doux.

 

Après toutes ces étapes, la pression contenue dans une bouteille de champagne est de l'ordre de 3 à 6 bars, soit 3 fois plus que celle d'un pneu d'automobile. Un bouchon peut être expulsé à la vitesse de 40km/h, pouvant même atteindre 100km/h dans certaines conditions ! C'est pourquoi une bouteille de champagne doit être manipulée avec la plus grande précaution pour éviter les accidents.

 

Après avoir déshabillé la bouteille de son col, tournez le muselet 6 fois puis laissez-le en position tout en maintenant une pression sur le bouchon jusqu'à sa libération, pour ne pas risquer qu'il saute. Tout en la penchant légèrement sur le côté, tourner la bouteille doucement (non pas le bouchon), avec la pression il sortira en douceur.

 

Retrouvez la sélection de champagnes du guide des vins Gilbert & Gaillard en cliquant ici.