Patrick Dempsey : « C’est en Europe que j’ai compris l’importance du vin »

Dans sa jeunesse, il voulait faire une école de clown comme d’autres veulent devenir pilote de ligne ou pompier ! Un rêve de gosse quoi !  Il était loin de s’imaginer qu’il incarnerait finalement l’un des docteurs les plus charismatiques de la série culte « Grey’s anatomy ». A 50 ans, l’ex Docteur Sheperd (alias Docteur Mamour) - puisqu’il a quitté la série -  est finalement à l’image d’un vin qui s’affinerait avec l’âge. Mais au fait, comment est-il tombé amoureux du précieux breuvage. Nous l’avons ausculté…

 

Chez moi, durant mon enfance, on ne servait pratiquement jamais de vin à table ! Cela ne faisait pas partie de notre culture et encore moins de notre quotidien. Et pourtant, j’ai grandi dans une ferme ! Ce n’est qu’en me rendant en Europe que j’ai compris à quel point le vin pouvait avoir une incidence sur le goût des aliments !

 

J’essaye généralement de consommer des vins locaux. J’ai la chance de beaucoup voyager et à chaque fois que je me rends quelque part les vignerons essayent toujours de me faire partager leur amour du métier, de leur passion et surtout de leur production. C’est en parlant avec eux que je me suis aperçu à quel point ces gens se donnaient à fond ! Pour la petite histoire, je vis à Malibu. Près de chez moi, des voisins se sont lancés dans la fabrication de vin. Le résultat n’est guère convaincant, mais ils essayent et qui sait, peut-être un jour réussiront-ils à trouver le bon dosage et les bons cépages ! (rires). Quant à moi, l’été, j’aime réunir des amis dans mon grand jardin. Je cuisine des produits frais que je sers avec des bouteilles de Pinot gris ! C’est important pour moi de servir des bons produits. Je suis un sportif et j’ai toujours été très soucieux de ce que je mangeais et surtout de ce que je buvais ! Je veux être sûr de la qualité de ce que mon organisme absorbe !