Nina Dobrev: Le sang de la vigne, ça lui parle aussi !

Reconnue l’une des plus belles actrices du monde, cette jeune comédienne mi-bulgare, mi-canadienne s’est fait connaître du monde entier grâce à la série “Vampires diaries”.

 

Je suis née et j’ai grandi en Bulgarie. Puis j’ai déménagé au Canada où je passais l’année scolaire, avant de retourner l’été en Bulgarie. Mes parents ont ensuite divorcé et ma mère a épousé un homme originaire d’Avignon où elle s’est installée. C’est à ce moment que j’ai connu la France et que je l’ai sillonné de long et en large. Nous ne vivions pas dans un château. Nous n’étions pas riches si ce n’est d’expériences. 

Au cours de nos voyages en TGV ou en voiture, on en profitait pour se rendre dans des endroits où l’on savait bien manger. Si j’allais en France, là maintenant, je me jetterai évidemment sur du fromage et des tonnes de croissants. Un truc à prendre 5 kilos fissa !

 

Pour ce qui est du vin. Je sais reconnaître le bon du mauvais. Mais je ne suis pas une experte. Avec le temps et l’expérience, je suis sûre que je vais progresser. Et comme je bourlingue un peu partout et que je rencontre beaucoup de gens, forcément, je suis convaincue que mes papilles vont petit à petit se familiariser avec ce breuvage que l’on dit parfois divin, ce dont je ne doute pas.

 

Rédigé par Frank Rousseau

Le 5/11/2017