i

NDtech : le bouchon liège devient irréprochable

Cette technologie de dépistage créée par Amorim est basée sur un contrôle qualité individualisé des bouchons en liège naturel. Elle offre au marché mondial le premier bouchon en liège naturel garanti sans TCA relargable*.

 

Le TCA ou Trichloroanisole est la molécule responsable du goût de bouchon transmis par les bouchages en liège naturel. Cette innovation majeure permet désormais d’utiliser ce matériau naturel en toute confiance grâce à un niveau de contrôle jamais atteint. Amorim prétend éradiquer tout risque de goût de bouchon car le TCA résiduel dans le liège ne peut plus excéder 0,5 nanogrammes par litre, une valeur située au-dessous du seuil de détection*.

 

NDtech, analyse chaque bouchon en quelques secondes

 

Après un investissement de 10 millions d’euros sur 5 ans, Amorim présente aujourd’hui une technologie de contrôle de qualité de pointe, avec NDtech. La présence de TCA dans chaque bouchon est analysée en quelques secondes en utilisant une technologie innovante de chromatographie rapide. A l’issue de ce contrôle, tout bouchon contenant plus de 0,5 nanogrammes de TCA par litre est automatiquement mis à l’écart de la chaîne d’approvisionnement. Pour information, cette quantité est l’équivalent d’une goutte d’eau dans 800 piscines olympiques !

 

Si le liège naturel est utilisé depuis toujours pour boucher les bouteilles de vins, les vingt dernières années ont vu le développement de nombreuses technologies visant à limiter ou à supprimer le fameux goût de bouchon. La plupart du temps celles-ci faisaient appel à des matériaux synthétiques ou à des lièges dument traités et reconstitués. Mais rien ne vaut le liège naturel pour la conservation des vins et ce système NDtech offre l’avantage de pouvoir utiliser les bouchons traditionnels sans risque d’altérer le contenu de la bouteille.

 

*Teneur en TCA pouvant être libérée inférieure à la limite de quantification de 0,5 ng/l ; analyse réalisée selon la norme ISO 20752