Le saviez-vous : pourquoi le vin blanc donne t-il la migraine ?

Le vin blanc ne donne pas plus la migraine que le vin rouge. C'est une idée qui lui colle à la peau mais dont beaucoup de consommateurs, qui boudent le vin blanc pour cette raison, ignorent l'explication.

 

Elle réside dans la différence de constitution qui existe entre raisin noir et raisin blanc. En effet, la pellicule des raisins noirs est constituée de molécules de la famille des polyphénols, dont les tanins font partie, aux propriétés anti-oxydantes. Le caractère antioxydant de ces composés protège le raisin noir et par la suite le vin rouge, de l'oxydation. Or, le raisin blanc contient très peu de ces composés et en est de toute façon privé durant la fermentation, les raisins blancs étant pressés avant la mise en cuve, donc débarrassés de leur pellicule. Pour cette raison, le jus des raisins blancs et par la suite le vin blanc, nécessite d'être manipulé avec le plus grand soin et à l'abri de l'oxygène pour ne pas risquer l'oxydation de composés, le brunissement du jus et la perte aromatique.

 

C'est pourquoi le vin blanc nécessite une dose de dioxyde de souffre (aussi appelé sulfite) qui joue dans ce cas de figure un rôle d'antioxydant. Le dioxyde de souffre n'est pas allergène mais certains individus y sont plus sensibles que d'autres, d'où l'apparition de migraines. À ce jour, il n'existe aucun autre produit capable de préserver les qualités organoleptiques d'un vin aussi efficacement mais les progrès en matière d'oenologie permettent régulièrement de faire baisser les doses nécessaires de dioxyde de souffre dans le vin. 

 

Retrouvez la sélection de vins blancs du guide des vins Gilbert & Gaillard.