i

Le pinot noir : charmeur avant tout !

Le Pinot Noir est originaire de Bourgogne, même s’il est aujourd’hui mondialement connu. C’est une variété complexe et même mystérieuse qui est à la fois à l’origine des plus grands vins rouges de Bourgogne et donc du monde, mais aussi utilisé dans l’élaboration de simple vins de pays…

 

Car le pinot noir a largement contribué à la renommée de sa région natale dans le monde entier. Il est avant tout un excellent interprète du terroir dont il sait restituer toutes les nuances. C’est d’ailleurs une des raisons majeures pour laquelle la culture de la vigne en Bourgogne se fait traditionnellement en mono-cépage. C’est un cépage très ancien, probablement le père fondateur de la grande famille des Noiriens. Historiquement, les premières mentions écrites du cépage, sous ce nom de Pinot Noir ou Plant Fin, datent de la fin du XIVe siècle.

 

Sur le plan physiologique, les grappes du Pinot Noir sont petites et compactes et le mot pinot viendrait, paraît-il, de la forme très serrée de sa grappe évoquant celle d’une pomme de pin.
Ses grains présentent une peau fine et délicate et sont d’une couleur intense aux reflets noirs bleutés ou violets foncés. Leur jus est sucré mais incolore, ce qui explique la présence du pinot noir en Champagne ou la pureté des jus est évidemment recherché et où il est vinifié en blanc avec un pressurage initial. En Bourgogne en revanche il faut obtenir une jolie teinte rouge et il faut donc que le raisin macère et fermente en cuve. Ce procédé traditionnel de vinification des vins rouges met en contact les pellicules (peaux) qui contiennent la couleur et le jus, incolore au départ.

 

Cépage capricieux, fragile, sensible aux maladies, le pinot noir nécessite un climat continental septentrional pour pouvoir s’épanouir pleinement. Il aime les sols calcaires de Bourgogne, qui lui donnent l‘occasion d’exprimer toute sa complexité mais il a depuis longtemps séduit d’autres régions viticoles. En France d’abord où on le trouve largement en Champagne mais aussi en Alsace, dans la Vallée de la Loire, en Jura-Savoie et dans le Languedoc. A l’étranger ensuite ou les vignobles les plus significatifs sont l’Oregon et la Californie (USA), l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.