Le Pinot Meunier

Ce cépage est également appelé meunier, gris meunier, plant meunier, pinot femelle en Bourgogne, black cluster en Angleterre, müllerrebe ou riesling noir en Allemagne.

 

Le pinot meunier est un cépage de cuve noir probablement issu d’une mutation du fameux pinot noir.

 

Superficies plantées :

            En France : environ 11 200 ha

            Dans le monde : 13 300 ha.

 

Zones de culture :

            En France, il a été classé recommandé en Champagne, en Bourgogne et dans la Vallée de la Loire (40 ha), mais c’est en Champagne, notamment dans la Vallée de la Marne, qu’il est prédominant (11 000 ha) car il débourre plus tard et mûrit plus tôt que le pinot noir en offrant des rendements plus réguliers. Il couvre d’ailleurs 40% de la superficie viticole champenoise.

            Dans le reste du monde : on le trouve en Allemagne (2 150 ha), en Australie (43 ha), en Nouvelle-Zélande (22 ha), en Suisse allemande et en Italie.

 

Remarques : au XIXème siècle, il était cultivé dans tous les vignobles septentrionaux. Aujourd’hui, il reste l’un des douze cépages les plus plantés en France. C’est un cépage qui résiste assez bien aux gelées de l’hiver.

 

Terrains : les vignobles frais et exposés de la Champagne lui conviennent parfaitement. Il pousse de façon optimale sur la craie recouverte d’une faible épaisseur de terrain sableux ou argileux. Cette craie joue un rôle calorifère pour restituer aux ceps la chaleur du soleil.

 

Types de vins : Le meunier entre essentiellement dans l’élaboration du Champagne (les deux autres cépages utilisés étant le Pinot Noir et le Chardonnay) auquel il apporte un fruité plein de jeunesse. Toutefois, il a tendance à donner des champagnes de petite garde, peu colorés manquant un peu de profondeur. Il donne des vins moins fins et moins alcooliques que ceux issus du pinot noir.

 

Arômes principaux : bouquet fruité (banane, framboise, agrumes).

 

Accords mets – vins : Homard poché, poêlée de saint-jacques.