i

Le Passito di Pantelleria, le liquoreux né d’un terroir volcanique

Petite île face à la Tunisie, Pantelleria est devenue synonyme du vin liquoreux Passito di Pantelleria Doc. Elaboré avec le cépage aromatique zibibbo - également connu sous le nom de muscat d’Alexandrie - ce vin de niche se caractérise par une fraîcheur et une minéralité intenses, incarnant les sols volcaniques et les brises marines qui le voient naître. Une si belle personnalité mérite bien un retour sur ce style de vin (trop) longtemps sous-estimé. 

Peu pris en compte par la cuisine contemporaine - qui s’articule de plus en plus autour de vin plus secs et faibles en calories - les vins liquoreux offrent pourtant des témoignages intéressants des différentes traditions viticoles. Dans le cas précis du Passito di Pantelleria, ce nectar pourrait bien devenir un véritable symbole de l'île, bénéficiant à son tour de l’activité touristique locale et du bouche à oreille.

 

Des vignes en terrasses

 

Le Festival Pantelleria Doc

C'est toute l'idée de la première édition du Festival Pantelleria Doc : promouvoir l'île et la viticulture locale à travers une semaine entière d’animations, de dégustations et d'activités touristiques. Le développement des liaisons avec la Sicile par le biais des vols quotidiens de la DAT, a certainement contribué à renforcer cette tendance. Les touristes y sont attirés par les stations balnéaires et les paysages sauvages à couper le souffle dominés par la lave noire, puis finissent par découvrir la gastronomie et les vins locaux.

 

 

Une vigne taillée en gobelet

 

Le Consortium

Il existe 445 viticulteurs sur l'île qui cultivent une superficie totale de 417 hectares. Le Consortium représente 370 viticulteurs et 7 caves à part entière : Fabrizio Basile, Coste Ghirlanda, Marco De Bartoli, Donna Fugata, Salvatore Murana, Cantine Pellegrino et Cantine Vinisola. La tradition de la taille des vignes en gobelet a récemment été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette méthode est utilisée sur l'île depuis des siècles et elle protège les raisins de l’ensoleillement et des vents violents.

Le principal obstacle rencontré par le Passito di Pantelleria réside dans ses coûts de production élevés : pour élaborer 1 litre de passito, il faut 4 kilos de raisins. Malgré cela, le Passito di Pantelleria a su se forger au fil des ans une véritable identité, y compris dans ses stratégies marketing. Il n'en va pas de même pour les vins blancs secs produits sur l'île à partir de zibibbo, dont le nom ne peut figurer sur les étiquettes car cette prérogative revient à l'appellation Sicilia Doc ; seule la désignation « Bianco di Pantelleria » peut donc être employée. Qui plus est, seuls quelques blancs secs, comme ceux de Salvatore Murana, atteignent des résultats aussi probants que le Passito. Ce dernier incarne, sans aucun doute, le véritable potentiel de l'île.

 

Fabrizio Basile de la cave éponyme

 

Antonio Rallo de la cave Donna Fugata

 

Giulia Pazienza de Coste Ghirlanda

 

Le Passito di Pantelleria 

Marco de Bartoli a su créer une légende avec son Bukkuram Padre della Vigna, élaboré uniquement les meilleures années. Le millésime 2012 exhale des arômes de zeste d'orange et d'épices douces, complétés en bouche par des arômes balsamiques aux notes d'eucalyptus. Le passito élaboré par Fabrizio Basile se reconnaît à son profil aromatique fumé et ses saveurs de noisette.

De son côté, La Coste Ghirlanda se distingue plutôt pour ses notes miellées et son intense sapidité, qui est également la marque de fabrique du passito de Salvatore Murana, avec ses arômes de menthe, de myrte et de réglisse. Sans doute le passito le plus connu à l'étranger, Ben Ryè de Donna Fugata, rappelle le raisin sec, l'abricot sec et l'orange confite et présente une sensation minérale en bouche. La Cantine Vinisola offre une interprétation délicate, presque florale (notamment le chèvrefeuille et l’acacia) alors que le nectar proposé par la Cantine Pellegrino est résolument sur le fruit, avec des arômes de figues et d'abricots.

 

Francesco Rizzo de la cave Vinisola

 

Sebastiano de Bartoli de la cave Marco de Bartoli

 

Paola Alagna de la Cantine Pellegrino

 

 

Salvatore Murana de la cave éponyme

 

Rédigé par Irene Graziotto

Le 5/10/2018

 

Crédit photo : Giuseppe Caruso, avec l’aimable autorisation des caves et du Consortium.