i

Le Mourvèdre

Autrement connu sous le nom de mourvégué ou mourvès en Provence, estrangle-chien, buona vise (bon sarment), tire-droit ou clairette noire dans la Drôme, espar dans l’Hérault, catalan dans les Bouches-du-Rhône, balthazar en Gironde, piémontais dans le Vaucluse, négrette en Camargue, balzar en Charente, tintilla en Espagne, mataro dans les Pyrenées Orientales et en Californie.

 

C’est un cépage rouge à maturité tardive d’origine espagnole largement cultivé en France. C’est dans les zones chaudes et bien exposées comme le terroir de Bandol qu’il s’exprime le mieux.

 

Superficies plantées :

            En France : 7 300 ha

            Au niveau mondial : 100 000 ha

 

Zones de culture :

            En France, on le trouve dans 2 régions principales :

-          En Provence (3 700 ha) réparti de la manière suivante : Var (2 100 ha), Vaucluse (1 200 ha), Bouches du Rhône (195 ha), Drôme (185 ha), Alpes-de-Haute-Provence (5 ha). Dans cette région, il fait partie de l’encépagement des AOC Bandol (à raison de 50% minimum), Cassis, Côtes de Provence, Coteaux d’Aix en Provence, Palette, Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Côtes du Ventoux, Côtes du Lubéron, Coteaux Varois, Coteaux-de-Pierrevert.

-          En Languedoc (3 640 ha) : Aude, Gard, Hérault, Pyrénées Orientales. Il entre dans des appellations telles que : Tavel, Lirac, Costières de Nîmes, Faugères, Saint-Chinian, Coteaux du Languedoc, Fitou, Corbières, Minervois, Collioure, Côtes du Roussillon

 

A l’étranger, c’est en Espagne qu’il est le plus représenté. On le trouve dans les régions de Murcie, Alicante, Albacete, Valence, le Levant. Il fait partie de l’encépagement des D.O.suivantes : Alicante, Almansa, Jumilla, Valencia, Yecla.

On le rencontre également en Australie, en Californie ainsi qu’en Italie.

 

Remarques : Il s’agit du 2ème cépage rouge le plus planté d’Espagne après le garnacha (grenache) et était autrefois la principale vigne de Provence avant l’invasion phylloxérique.

 

Terrains : le mourvèdre s’adapte à une large palette de sols (calcaire, silice), mais a besoin d’étés chauds pour une maturité optimale (c’est un cépage à peau épaisse et maturité tardive)

 

Types de vins : des vins rouges très colorés, structurés au fruité intense, forts en alcool et en tanins avec un bon potentiel de garde. En Provence, le mourvèdre est souvent assemblé avec du grenache et du cinsault, mais aussi avec de la syrah.

 

Arômes principaux : lorsqu’ils sont jeunes, on aura des notes de gibier (musc)ainsi que des arômes fruits rouges tels que la mûre et le cassis dans les bonnes années. On trouvera également des parfums d’épices douces (vanille, réglisse, cannelle).

 

Accords mets – vins : feuilleté de canard, Carré d’agneau aux légumes de Provence, éclairs aux fraises.