i

L'assemblage, tout un art !

L'assemblage d'un vin est comme l'élaboration d'un parfum. Chaque cépage apporte ses arômes propres et participent à la complexité du produit final. L'assemblage est l'exercice qui consiste à "mélanger" cépages, raisins de différents terroirs, parcelles, pour constituer le vin d'un millésime ou d'une cuvée donnée.

 

Il est l'occasion d'apporter complexité au vin et peut parfois se révéler salutaire : il permettra d'arrondir un vin trop austère ou apportera acidité à un vin qui manquera de vivacité. Il peut donc rétablir un équilibre qui serait autrement compromis. Il peut avoir lieu à différents moments de la production. Cela dépend de la philosophie du vigneron ou du domaine. Avant la vinification, au moment de la mise en cuve, mais plus souvent cépages et parcelles sont vinifiés indépendamment. Ils peuvent ensuite être assemblés avant la mise en bouteille, avant la mise en barrique ou encore à l'issue de l'élevage. L'élevage sous bois est aussi l'occasion de faire jouer les arômes. En fonction de la chauffe de la barrique l'évolution du vin ne sera pas la même et l'assemblage n'en est que plus complexe.

 

L'art de l'assemblage requiert un sacré nez, de la patience et des années d'expérience. Il peut s'agir d'un véritable travail de haute couture auquel peuvent parfois participer un grand nombre de protagonistes. L'assemblage définit le style du domaine, de la marque. Attention, il s'agit d'un exercice dont les règles sont paramétrées par l'INAO et les pourcentages n'ont parfois rien d'approximatif. Pour un professionnel expérimenté, l'impact de l'assemblage peut être démasqué dans le verre. Mais il est cependant difficile d'en deviner tous les secrets.