La petite révolution du Château Marquis de Terme

Le vignoble du château, en appellation Margaux, s'étend sur 40 hectares, répartis entre les communes de Margaux et de Cantenac. La propriété jouit d'un beau terroir de graves garonnaises, caractéristiques du terroir de Margaux, qui lui ont valu d'être élevée au rang de quatrième cru classé en 1855. Le château reste 120 années aux mains de la famille Feuillerat jusqu'à ce qu'en 1935, Pierre Sénéclauze se porte acquéreur du château, géré, depuis la mort de celui-ci, par ses trois fils Pierre-Louis, Philippe et Jean. Après avoir connu durant un temps des critiques moyennes, l'arrivée, en 2009 d'un nouveau directeur, ancien collaborateur de Bernard Magrez, marque un nouveau départ. Tourné vers l'international, Ludovic David entreprend avec les propriétaires une métamorphose du domaine : modernisation des chais et des structures, adoption d'une nouvelle philosophie de viticulture (lutte raisonnée) et de vinification (gestion parcellaire, vinification intégrale), développement des secteurs de la communication et du marketing, en particulier à l'étranger. En étroite collaboration avec les laboratoires Michel Rolland, représentés par l'oenologue consultant Julien Viaud, le vin au château Marquis de Terme se prête à de nombreuses expériences. Parmi une jolie palette de cuvées, sans compter bien sûr le grand vin, on peut citer par exemple, la cuvée "9", distribuée depuis 2010 à hauteur de 999 échantillons exactement, tous numérotés, vinifiés en cuves ovoïdes aussi appelées... "oeuf" ! Une cure de jouvence pour le château qui semble porter ses fruits puisque ses récents millésimes ont depuis été salués par la critique.