i

Autrement connue sous le nom de marsanne blanche, grosse roussette en Savoie, roussette de Saint-Péray, rousseau en Californie, ermitage en Suisse (Valais) ou white hermitage en Australie.

 

La marsanne est un cépage blanc, typique de la vallée du Rhône septentrionale. Elle serait d’ailleurs originaire de Montélimar dans le département de la Drôme.

 

Superficie plantée :

            En France : 1 200 ha

            Dans le monde : 2 000 ha

 

Zones de culture : on la trouve essentiellement au nord de la Vallée du Rhône dans les appellations Saint Joseph, Saint-Péray, Crozes Hermitage et Tain l’Hermitage. Par ailleurs, elle est de plus en plus répandue dans le Midi (Languedoc, Provence).

Dans le reste du monde, on la rencontre en Suisse dans le canton du Valais, en Italie (500 ha) en Californie ainsi qu’en Australie.

 

Remarques : dans la Vallée du Rhône, la marsanne  a supplanté la roussanne (à laquelle elle est traditionnellement associée dans les assemblages) de par sa plus grande résistance au vent et aux maladies. Son potentiel aromatique est supérieur à celui du grenache blanc, mais trop faible pour typer un assemblage.

 

Terrains : la marsanne réussit bien sur des sols à dominante granitique complétés par des sables et des graves.

 

Type de vins : la marsanne donne des vins blancs colorés, charnus et racés. Assemblée avec des cépages tels que la roussanne, le rolle ou le viognier, on obtient des vins beaucoup plus aromatiques.

 

Arômes principaux : les vins issus de la marsanne sont caractérisés par des arômes capiteux, parfois un peu lourds, rappelant l’amande ou l’abricot séché, l’acacia, la cire d’abeille, le coing, les épices, le miel, le pêche blanche, la pomme cuite et la réglisse

 

Accords mets – vins : terrine de poissons, saumon à l’oseille, petit chèvre au romarin, compote d’abricots.