La folle blanche

Également appelé le gros plant dans le pays nantais, enrageat blanc ou enrageade en Gironde, piquepoul ou picpoul dans le Gers, dame blanche dans le Lot et Garonne.

 

La folle blanche est comme son nom l’indique, un cépage blanc essentiellement cultivé en Loire Atlantique et en Armagnac (Gers et Landes), et autrefois en Cognac.

 

Superficie plantée :

            En France : 2 800 ha

            Dans le monde : 4 000 ha

 

Zones de culture :

            En France, les principales régions productrices de folle blanche sont la Loire Atlantique et l’Armagnac.

Dans le reste du monde, on trouve encore ce cépage en Californie (110 ha), en Argentine, en Afrique du Sud, en Grèce, en Espagne et en Roumanie.

 

Remarques : les plantations de ce cépage sont en fort déclin de par sa pauvreté aromatique.

 

Terrains : les sols sont variés (en tout cas dans le Pays Nantais). On trouve des schistes,  des micaschistes, du gneiss, et du granite avec des sédiments sableux du quaternaire.

 

Type de vins : les vins issus de la folle blanche sont essentiellement des vins de base destinés à la distillation sauf dans le pays nantais où l’on produit encore des A.O.V.D.Q.S. Ce cépage étant très peu aromatique, les vins obtenus sont secs, acides et d’une grande neutralité alcoolique. Toutefois, les eaux-de-vie de folle blanche sont d’une qualité supérieure à celles issues de l’ugni blanc.

 

Arômes principaux : agrumes (citron, pamplemousse), arômes minéraux.

 

Accords mets – vins : huîtres pour les A.O.V.D.Q.S., long-drinks ou digestifs pour les eaux-de-vie.