John Travolta : Message à Gérard Depardieu !

« J’ai un principe auquel je ne déroge jamais : si les repas que la production nous sert pendant les tournages ne sont pas corrects tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif, je le fais savoir. Idem pour le vin.

 

Avec l’expérience, j’ai appris que si vos employeurs ne font pas d’efforts sur ce plan, c’est qu’ils n’ont aucune considération pour vous. C’est la même chose lorsque vous invitez des amis chez vous. Vous ne pouvez pas leur servir une infâme piquette ! Ou alors, c’est que vous n’avez pas de respect pour eux ! Moi, quand la cuisine est bonne et le vin aussi, je me donne à fond ! J’ai envie de faire plaisir !

 

Je vais vous raconter une petite anecdote. Lorsque j’ai rencontré Gérard Depardieu, un de mes meilleurs amis, il ne parlait pas l’anglais. Et comme nous sommes tous les deux des épicuriens, nous nous sentions frustrés de ne pas pouvoir communiquer. Notamment sur les bonnes bouteilles que nous apprécions. Gérard parle désormais un anglais impeccable et moi un français rudimentaire. Le problème, c’est que nous avons un emploi du temps démentiel qui ne nous permet plus de « philosopher » sur tel ou tel cru jusqu’à des heures indécentes ! Cela me manque, faites-le lui savoir…

 

Retrouvez notre rubrique People