Jeff Daniels : « Le vin c’est du partage »

Jeff Daniels en compagnie de son épouse, Kathleen Rosemary Treado

 

 

 

Jeff Daniels : « Le vin c’est du partage »

 

Il est au générique de la série « The Comey Rules » qui couvre les premiers mois de la présidence de Donald Trump. Acteur protéiforme et amateur de grand écart artistique au cinéma et à la télé -  il a notamment joué les débiles profonds dans « Dumb & Dumber » avec Jim Carrey ou les journalistes hyper cérébraux dans « The Newsroom ». Mais Jeff Daniels a autant de talent lorsqu’il s’agit de parler de son amour du vin !

 

En ces temps incertains, nous avons tous et toutes besoin de valeurs-refuge ! Le vin fait partie de notre vie. Il nous situe dans le temps et il nous rassure quelque part car il y a une notion de durée et de transmission, d’héritage entre les générations. C’est un trait d’union entre le passé, le présent et le futur.

Depuis des siècles, le vin nous a permis d’égayer notre quotidien, nos tables et nos palais et il n’y a aucune raison pour que cela ne continue pas !  (…) Pour autant, je ne suis pas quelqu’un qui va investir des milliers de dollars dans une bouteille. Je ne juge pas ceux qui le font et qui en ont surtout les moyens. Encore que, je peux facilement me laisser aller à la dépense si j’ai la certitude qu’une fois le bouchon retiré, je vais pouvoir savourer avec les gens que j’aime quelque chose d’exceptionnel. Pour moi, le vin prend toute sa dimension, tout son attrait quand il est partagé. Tout simplement parce que c’est le type même de breuvage qui suscite la discussion, la conversation. Boire du vin seul, je ne vois pas trop où réside l’intérêt puisqu’il n’y a plus cette notion d’échange et de convivialité. C’est comme une partie d’échecs que vous joueriez contre vous-même. Pas sûr, qu’on y trouve une forme d’excitation…

 

 

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles