i

Guerre des salons à Montpellier

Rien ne va plus entre Millésime Bio et VINISUD, les deux salons professionnels du vin de Montpellier.

 

Tout allait bien

 

Jusqu’à cette année, tout fonctionnait dans le couple Millésime Bio (900 exposants) , organisé par les vignerons bio de l'association interprofessionnelle Sudvinbio, se déroulait chaque année fin janvier, et ce depuis 1993.

 

Tandis que VINISUD (17000 exposants), le salon des vins méditerranéens (dont des vins bio) organisé par la filiale du groupe de presse britannique Euromoney Institutional Investor plc, avait lieu les années paires (depuis 1994). Et si depuis longtemps ces salons se passaient tous deux à Montpellier, il n’y avait donc pas vraiment de concurrence pour ces rendez-vous entre vignerons et acheteurs professionnels. Certains vignerons participaient même aux deux salons.

 

Rien ne va plus

 

Mais, alors que Millésime Bio est programmé pour l’année prochaine du 30 janvier au 1er février 2017, VINISUD annonce soudain un changement de stratégie. Il se tiendra dorénavant tous les ans, (raison avancée : pouvoir ainsi concurrencer ProWein, le grand salon de Düsseldorf, en resserrant les liens exposants-acheteurs). De plus, l’édition 2017 se déroulera du 29 au 31 janvier. Soit deux jours de chevauchement avec Millésime Bio, et ce au même endroit : le parc des expositions de Montpellier. (En 2016 VINISUD s’était déroulé du 15 au 17 février, mais ces dates seraient trop tardives dans l’année pour des achats de rosés ou de rouges légers).

 

Réunions de conciliations inopérantes, et relocalisation Marseillaise !

 

Pour Millésime Bio, qui explique limiter son nombre d’exposants pour satisfaire visiteurs, et exposants, partager l’arène avec le mastodonte de VINISUD n’est pas acceptable. Si VINISUD indique qu’ainsi « les acheteurs internationaux pourront optimiser leur venue à Montpellier en participant à la fois à VINIDSUD et à Millésime Bio », ce rapprochement forcé entre le gros et le petit pourrait s’apparenter au baiser de la mort. Aussi, malgré les efforts de conciliation déployés par la région, le salon bio décide pour son millésime 2017 une relocalisation à Marseille. Ça ne sera pas le premier déménagement pour le salon bio, qui n’a pas toujours été à Montpellier. Mais si Marseille se réjouit, la « nouvelle » région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées se désole de ce départ. À suivre !