Goldie Hawn : “Kurt et moi adorons le pinot noir”

Goldie Hawn et son compagnon, l’acteur Kurt Russell

 

La comique américaine est la compagne de Kurt Russell depuis maintenant des décennies. Les deux tourtereaux ont découvert une certaine attirance pour le vin en pédalant notamment du côté des caves de Bourgogne...

Kurt et moi sommes tombés amoureux du vin, en faisant du vélo en Italie, en France et en Californie. Je vous rassure, nous roulions droit ! (rires). Mais il faut bien l’admettre qu’à chaque fois que nous passions à côté de vignes, allez savoir pourquoi, nous étions heureux ! Au cours de ces fabuleuses excursions à travers des vignobles pittoresques, nous avons pu déguster de nombreux vins formidables. Je pense notamment à des Bourgognes. Ces vins n'ont pas seulement enchanté nos palais, ils ont aussi fait battre nos cœurs. Il n'a pas fallu bien longtemps pour que le rêve de créer nos propres vins (en particulier de pinot noir) germe dans nos têtes. Les nombreuses et précieuses conversations que nous avons partagées avec des vignerons français mais également de Toscane et de Napa Valley, l’ont alimenté et entretenu l’idée de passer un jour à l’acte. Des années plus tard, lors du tournage de « Death Proof » de Quentin Tarentino dans la région de Santa Rita Hills (comté de Santa Barbara), Kurt a découvert des vins qui, selon lui, rivalisaient avec les crus de Bourgogne que nous aimions tant. Par chance, un de nos vieux amis (l’acteur Fess Parker qui nous a quittés depuis) produisait des vins juste au-dessus des collines de Santa Ynez. Nous lui avons rendu visite et c’est en sortant de chez lui, que nous avons décidé de franchir le pas. Je nous revois à ses côtés, assis dans son patio. Alors que nous savourions une bouteille issue de ses vignes, il s’est tourné vers Kurt et lui a dit : « Ce n’est pas un rêve, c’est une passion qui t’anime, qui te consume et tu devrais la poursuivre ! Sinon tu le regretteras tout le reste de ton existence ! ». Finalement nous nous sommes associés avec Peter et Rebecca Work, deux vignerons de la région de Lompoc. Ce sont eux qui ont tout appris à Kurt, car franchement, il n’avait aucune idée de la façon de s’y prendre. Je me souviens même qu’il avait les mains en sang en vendangeant pour la première fois. Comme on n’imaginait pas mettre une étiquette « Kurt Russell » sur la bouteille, nous avons décidé de baptiser notre vin le « GoGi ». C’est le petit surnom que l’on donnait à Kurt quand il était gamin !

 

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles