Domaine des 3 Cellier : une histoire de famille

Sans "s" à Cellier, qui n'est autre que le nom de famille des trois frères : Ludovic, Julien et Benoît le petit dernier qui va bientôt rejoindre la propriété. En 2007, les frangins ont repris le domaine familial en compagnie de Nathalie, l'épouse de Ludovic.

 

 

Les 3 Cellier sont donc en fait 4 et chacun a sa spécialité. Ludovic est au chai et quand il n'y est pas, s'attèle au développement du marché français. Son épouse prend en charge le marché international, Julien est à la vigne et Benoît, fraîchement sorti d'une école de commerce viendra bientôt en renfort. Le commerce à l'export commence à porter ses fruits : "Malgré le contexte économique, nous arrivons à avancer et à gagner des parts de marché, aux Émirats, en Chine, en Corée..." La France représente 40 % des ventes, surtout sur une clientèle "traditionnelle", cavistes, restaurateurs, épiceries fines. Nous développons aussi la clientèle particulière grâce aux salons qui représentent déjà entre 10 et 15 % de notre chiffre d'affaires. En matière d’oenotourisme, le domaine n’est pas en reste : "Nous avons adhéré à un système qui nous a beaucoup séduits : un Pied au Domaine, concept qui permet à des passionnés de vin de suivre une cuvée de A à Z, de la vigne à la mise en bouteille." Ludovic Cellier reçoit régulièrement des groupes auxquels il fait découvrir le travail de vigneron : "J'adore mon métier et en parler est un véritable plaisir. Il s'agit de partager notre savoir et cela nous permet de faire de ces visiteurs de véritables ambassadeurs pour notre domaine."

 

 

La propriété vient d'acquérir 2,65 hectares en appellation Côtes-du-Rhône et avoisine à présent les 18 hectares de vigne, dont 14 en Châteauneuf-du-Pape. 7 cépages sur les 13 autorisés dans l'appellation y sont présents : "Chaque cépage est un individu à part entière, avec ses caractéristiques et le plus petit pourcentage peut parfois faire la différence dans un assemblage." De ce travail d'orfèvre naissent une petite dizaine de références : 3 Châteauneuf-du-Pape blanc, gras, opulents, fruités parfois boisés. Et bien sûr des rouges : Alchimie, accessible, fruité, gourmand ; la cuvée Marceau, prénom de leur père, un vin plus poivré, épicé, structuré ; et Eternelle, conçu pour la garde et seulement élaborée dans les meilleurs millésimes. "Faire des vins digestes nous paraît essentiel et c'est un peu notre marque de fabrique. Nous produisons des vins puissants avec beaucoup de tanins mais qui se dégustent aussi dans leur jeunesse ».