Colin Firth : Vins et cuisine italienne au menu

 

 

« Bridget Jones », Kingsman », « Le Discours d’un roi », « Orgueil et préjugés''… On ne compte plus les productions britanniques à succès dans lesquelles Colin Firth a rayonné. Même si ce sont plutôt la cuisine et les vins italiens qui semblent aujourd’hui prendre une place importante dans son coeur !

 

J’ai la chance d’avoir obtenu la nationalité italienne en 2017. Je dis la chance car avec ce Brexit, je peux désormais - si je le désire - vivre en Europe. J’ai une relation très intime avec l’Italie. Ce pays m’a initié aux saveurs, à la diversité culinaire et à la créativité dans les plats, quand ce n’est pas à l’exubérance ! Je ne connais pas un autre pays au monde qui mette autant d’amour et d’originalité dans sa cuisine. Et ce depuis des siècles. Avec les vins locaux, c’est pareil. Ils m’inspirent. Ils me permettent surtout d’être encore plus à l’aise avec la langue (rires). Les mots me viennent facilement ainsi que les sujets de conversation quand je bois des vins rouges de Toscane. Une bonne bouteille d’Ornellaia, de Solaia ou encore de Tignanello, ça vous fait vibrer les papilles rien que d’en parler !

 

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles