COLIN FIRTH : « Quoi de mieux que du Debussy avec un verre de Bordeaux »

Il nous avait laissé sans voix dans  «Le Discours d’un roi ». « Il » c’est Colin Firth, acteur oscarisé so « british » qui a complétement éclipsé son compatriote Hugh Grant en optant pour des films de qualité. En attendant, la suite de « Kingsman », on le retrouve aujourd’hui dans la peau du sémillant avocat qui fait craquer Renée Zellweger dans « Bridget Jones ‘s baby ». Bien entendu, le flegme britannique et le costume parfaitement cintré sont de rigueur. Rencontre avec une star « First Class » qui ne boit que des vins à son image. Traduisez : qui ont de la tenue !

 

A votre avis ? Pourquoi les Anglais adorent acheter des maisons du côté de Bordeaux ? Tout simplement, parce qu’ils ont à proximité des meilleurs vins du monde ! Et surtout cela leur coûte moins cher de que de les acheter chez des cavistes londoniens ! J’ignore si ce sont les taxes, mais le vin français est très cher en Grande-Bretagne.

 

Cela étant dit, j’ai eu l’occasion, lors de réceptions données à Buckingham Palace de boire des vins d’exception. A chaque gorgée, on avait un peu l’impression de boire un livre d’histoire ! Je fermais les yeux et je me disais que tel ou tel vin que l’on venait de me servir avait vu passer bien des têtes couronnées, bien des événements tragiques comme les guerres notamment. Si certaines bouteilles de vin pouvaient parler je suis sûre qu’elles nous raconteraient plein de choses fascinantes. Mais pour l’heure, ce sont elles qui ont tendance à nous faire parler ! A nous délier les langues. Et ce rapport-là me convient parfaitement ! (…) D’habitude, je suis assez irritable une heure avant le début des festivités du type Oscars. Je tourne comme un lion en cage. Cela ne me rend pas non plus hystérique, mais je suis tendu, j’ai besoin de respirer, je pense au pire, et tout me stresse.  Le plus insupportable, c’est l’attente. Par contre dès que je suis « dans l’arène » et que j’ai bu un bon verre de vin toute cette pression s’évacue. Je me sens alors libéré ! J’ai aussi remarqué qu’écouter du Debussy me faisait du bien ! Certaines personnes anxieuses prennent des tranquillisants ! Moi c’est du Debussy ! (rires) Du Debussy avec un verre de Bordeaux !