i

Claire Foy dit: « Il faut boire le vin avec des gens qu’on aime ! »

Son interprétation de la reine Elizabeth II dans la série « The Crown »  lui a permis de devenir une star. Il faut dire que la comédienne britannique est tout simplement royale ! En attendant un prochain « couronnement » médiatique et artistique, cette jolie roturière nous parle… vin !

 

Si je devais lever mon verre à quelqu’un, ce serait à Sa Majesté la reine Elizabeth II. C’est une reine courageuse, vaillante, pleine de droiture et de dignité. Nous les Anglais, sommes très attachés à la monarchie. Elle fait partie de notre quotidien, de notre décor. Elle rythme notre vie et nous avons toutes et tous grandi avec.

Du jour au lendemain, cette jeune femme vulnérable s’est retrouvée sur le trône. Elle n’était pas préparée à cette fonction et elle a dû à la fois surmonter la disparition de son père qu’elle aimait tant et assumer sans faillir la charge suprême. La pression devait être terrifiante ! Bref, comme la Reine, je me sens plus à l’aise à la campagne qu’à Londres. Porter une robe à traîne, un diadème, une couronne, des colliers et des bracelets, ce n’est définitivement pas mon truc ! J’ai grandi dans une famille qui comporte des tas de cousins, de tantes, de ramifications à n’en plus finir.

Je suis née à Manchester mais j’ai passé la plupart de mes jeunes années dans un petit village qui s’appelle Buckinghamshire. Le dimanche, après la messe, j’ai des souvenirs de repas de famille qui s’éternisaient tout l’après-midi. Chacun amenait un plat et de bonnes bouteilles de vin. Nous n’avions pas les moyens de nous offrir des crus d’exception. Disons que le vin que nous consommions était honorable. Je pense d’ailleurs que le plus important c’est de boire un vin moyen avec des gens que vous aimez plutôt que l’inverse. C’est la qualité des personnes qui vous entourent qui fait qu’un vin coule plus aisément dans le gosier ! (rires) Et puis franchement, cela doit-être d’un triste de consommer un grand millésime, seul, chez soi, devant sa cheminée !

 

Rédigé par Frank Rousseau

Le 26/07/2018