i

Claire Danes : « le truc qui me relaxe, c’est un verre de vin »

Elle nous avait habitué aux rôles de teenageuses fortement pertubées (« Roméo & Juliette », « Little woman ») ou à des prestations mouvementées dans des « blockbusters  bourrés d’adrénaline comme « Terminator 3 : Le soulèvement des machines». Avec « Homeland » Claire Danes a trouvé enfin un personnage taillé à la (dé)mesure de son talent : celui d’une espionne « borderline » dans une série 100 % parano. Autant dire une série stressante. Et à votre avis comment décompresse la belle ? On vous le donne en mille !

 

Quand vous êtes actrice avec un planning surbooké et de surcroit jeune maman, vous rêvez souvent d’avoir parfois un peu de temps rien que pour vous. Vous avez des actrices qui vous diront qu’elles aiment prendre des bons bains chauds et moussant, d’autres des massages avec des huiles essentielles ou des soins particuliers, moi, je vais vous dire le truc qui me permet vraiment de me relaxer, c’est un verre de vin.

Traditionnellement, voilà comment cela se passe. Je vais dans ma cuisine où se trouve ma mini-cave. Généralement, je suis fan de rosés et de vins blancs. Bref, je prends le tire-bouchon et je me sers un Pouilly Fumé ou un vin alsacien. Je m’installe alors dans le canapé situé dans ma média-room. Comme ma mère est une grande consommatrice de télé, le premier réflexe qu’elle a eu en arrivant chez moi, c’est me faire remarquer que je n’avais pas de “media room”. Elle trouvait cela très étrange ! Je lui ai répondu que,  traditionnellement,  les cordonniers étaient les plus mal chaussés et que c’était la même chose avec les acteurs parfois.

Ce n’est pas parce qu’on exerce ce métier que l’on dispose chez soi d’une salle spécifique pour voir le fruit de notre travail ou celui des autres ! J’ai la chance d’avoir un mari très au fait dès qu’il s’agit de voir une série de qualité ! Comme mon temps est très précieux, c’est lui qui me choisit mon programme ! Du coup, c’est à deux généralement que nous savourons nos verres de vin. Voire à quatre si mes parents sont-là. Mais quand je suis vraiment seule avec mon homme, on met du jazz en musique de fond. Et là, on se sent bien. On décompresse encore plus rapidement. Le vin et le jazz, c’est comme moi et Hugh (Ndlr : son mari l’acteur britannique Hugh Dancy), c’est une belle histoire d’amour et deux entités qui vont très bien ensemble !

 

Propos receuillis par Frank Rousseau

30/11/2018