Chronique mondaine : Gilbert & Gaillard au Château Margaux

Dimanche soir, tout le gratin de la presse internationale était convié au Château Margaux, dans le cadre de Vinexpo, pour célébrer "deux siècles d'architecture au service d'un grand vin" et inaugurer les nouveaux chais fraîchement conçus par Lord Norman Foster. 

 

Tapis rouge, armée de personnel à l'affût, Corinne Mentzelopulos et l'union des grands crus accueillaient en grande pompe : robe de soirée pour les dames, costume-cravate pour ces messieurs. Après une visite grandiose des nouveaux bâtiments rutilants, la soirée débute avec un cocktail en honneur au sauternais et il faut patienter avant la cloche (oui, oui !) annonçant le diner.

 

À qui sait attendre, le temps ouvre ses portes et c'est vers le Château Margaux lui-même que les fortunés convives se pressent, curieux et impatients de découvrir la suite du programme qui se déroule dans l'annexe éléphantesque qui est accolée à la façade nord du château. Une armada de serveurs en uniforme défilent devant eux et distribuent à un rythme effréné les mets concoctés par Guy Savoy. Lascombes, Lagrange, Montrose, chaque tablée mettait à l'honneur un grand crus classés, des millésimes 1989 à 2006. Une soirée surréaliste, clôturée par la projection d'un film certes bien ficelé mais frôlant le feuilleton romanesque désuet. Pour nous consoler, un Château Margaux 1985 et Château d'Yquem 1988. Dur, dur ! L'éclat des grands vins servis aura suffit à magnifier la soirée autant que son cadre somptueux.