Chris Pratt : le vin il y a été initié par son beau-père, Arnold Schwarzenegger !

Chris Pratt en compagnie de Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles

 

A 40 ans, Chris Pratt – aucun lien de parenté avec Hugo Pratt le papa de l’aventurier Corto Maltese – est un solide gaillard d’un mètre quatre-vingt-huit, qui a roulé sa bosse. Entre la promo du prochain « Jurassic World », et d’autres projets exaltants, l’ex héros de « Gardiens de la Galaxie » nous en dit plus sur sa façon de voyager et sa relation avec le vin !  

 

Les trucs dont j’ai toujours besoin et qui sont des incontournables, c’est mon couteau, une lampe de poche et mon passeport. Le passeport, je l’ai toujours dans la poche même si je dois me rendre dans un lieu où je n’en ai pas besoin en théorie, je me dis « on ne sait jamais », pour peu que je doive partir sur le champ sur un coup de tête ! Bizarrement, ce que j’oublie toujours de mettre dans mon sac c’est une brosse à dent et du dentifrice ! Conséquence, je sollicite en permanence mes assistantes : « Hey les filles, vous n’auriez pas un tube de dentifrice et une brosse pour me dépanner ? ».  Comme c’est un classique chez moi, elles me regardent avec consternation. Enfin, depuis peu, j’emmène avec moi un guide des vins. Je n’aime pas trop les versions numériques. Avec mon épouse Katherine (Katherine Schwarzenegger, la fille d’Arnold), nous adorons nous rendre à Napa Valley. C’est mon beau-père, Arnold, qui m’a vraiment initié au monde du vin. Il s’y connaît vraiment bien. A chaque fois qu’il nous invite, il me donne un petit cours d’œnologie. Je bois déjà ses paroles et ensuite, les bons crus qu’il me sert ! Katherine m’avait prévenu avant que nous convolions. Elle m’avait dit : «Il y a trois choses sur lesquelles tu devras être à la hauteur : une bonne forme physique, des actions concrètes pour préserver cette planète et enfin, un véritable amour du vin ! ». Pour l’heure, c’est un sans-faute !

 

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles