Château Sainte-Eulalie, un rêve devenu réalité

1985. Alors étudiants en œnologie à Toulouse, Isabelle et Laurent Coustal visitent avec l'un de leurs professeurs, un domaine du Minervois à quelques dizaines de kilomètres de Carcassonne.

Situé sur les pentes de la Montagne Noire, le Château Sainte-Eulalie jouit d'un terroir reconnu comme l'un des meilleurs de la région. Le coup de foudre est immédiat. Dix ans et trois enfants plus tard, le couple s'interroge sur son avenir professionnel.

 

 

 

Tous deux œnologues dans le négoce bordelais, ils commencent à ressentir une certaine frustration. « On donne des conseils, mais on ne va pas au bout du produit », analyse Isabelle Coustal. Mus par une envie de produire leur propre vin, ils se mettent en quête d'un vignoble dans les Corbières ou le Minervois.

Hasard ou coup de pouce du destin, le Château Sainte-Eulalie cherche un nouveau propriétaire. Qu'importent les bâtiments décrépis et le matériel vétuste. « On a acheté le terroir, c'est irremplaçable », explique l'oenologue devenue vigneronne.


Vingt-deux ans après, les Coustal exploitent trente-huit hectares de vignes conduites dans le respect de la biodiversité, ce qui doit d'ailleurs au vignoble la certification Haute Valeur Environnementale. Grenache, syrah et carignan permettent notamment d'élaborer quatre vins rouges, partagés entre l'AOC Minervois et l'AOC Minervois La Livinière. Fleuron de la maison, la cuvée Cantilène (90/100) représente environ 60 000 bouteilles, soit près d'un tiers de la production du Château Sainte-Eulalie. Plus confidentielle, la cuvée Grand Vin (92/100) est élaborée avec les plus vieilles vignes du domaine. Mise en bouteille au printemps qui suit la vendange, elle est ensuite élevée en bouteille pendant un an et demi avant d'être commercialisée.

Au total, 75% des 220 000 bouteilles produites au domaine chaque année sont vendues à l'export, des Etats-Unis à la Chine en passant par le Canada, le Brésil et l'Europe du Nord. La vente directe aux particuliers représente quant à elle 10% du volume.

 

Rédigé par Alexandra Reveillon

Le 19/01/2018