Catherine Zeta-Jones : Elle préfère la cave à la cuisine !

La belle galloise est une épicurienne qui assume. Dans « Cocaine Godmother », téléfilm dramatique biographique américain de Guillermo Navarro diffusé sur la chaîne US Lifetime, elle incarne la trafiquante de drogue colombienne Griselda Blanco. Mais c’est d’une addiction beaucoup plus raisonnable dont nous parle la star : les bons crus !

 

Il faut que je vous fasse une confidence. Derrière des fourneaux, je suis une catastrophe. Si j’aime servir de bons vins à table, c’est pour faire oublier ma cuisine. Il y a plus de vingt ans, lorsque Michaël (Ndlr, son mari Michaël Douglas) a fait réaménager la cuisine de notre appartement de New York, je m’étais dit : « Je vais lui préparer un bon petit plat, histoire d’inaugurer notre plaque de cuisson ! ». Je ne vous raconte pas le chaos. La viande a commencé à brûler​. J’hésitais entre saisir l’extincteur d’incendie ou prendre mes jambes à mon cou ! Quand Michaël a vu la tête de la casserole – une superbe casserole en cuivre flambant neuve – il s’est approché de moi et m’a sorti un truc du genre : « Si tu veux vraiment me faire plaisir chérie, ne remets plus un seul orteil dans cette cuisine. Tu es douée pour le cinéma mais pas derrière les fourneaux ».

 

Pour moi, la recette d’un couple qui dure, c’est lorsque le monsieur laisse la dame choisir les vins au restaurant ! C’est la preuve qu’il peut faire confiance aux femmes et qu’il n’a pas un esprit rétrograde. Je vois encore tellement de machos dans les restaurants. Des hommes qui font croire à leur compagne et au sommelier qu’ils maîtrisent, alors qu’il n’en est rien !

 

Rédigé par Frank Rousseau

Le 2/03/2018