Cameron Diaz : actrice, puis productrice… de vin

Le cinéma pour l’ex-héroïne de The Mask, Drôles de dames ou Something about Mary, c’est du passé. Désireuse de prendre ses distances avec les faux-semblants et de retrouver le goût des choses simples, c’est tout naturellement que Cameron Diaz s’est tournée vers la production de vins !

 

Avec mon amie, Katherine Power - fondatrice du site de mode Who What Wear - nous nous sommes lancées en 2014 dans la fabrication d’une marque de vin biologique. Son nom ? Avaline. Dès le début, notre intention était claire : fournir aux amoureux de ces produits de terroir des vins élaborés avec des ingrédients biologiques de qualité. Nous proposons deux cuvées, un blanc et un rosé.

Lorsque nous avons commencé notre aventure, nous n'avions absolument aucune connaissance sur la manière dont fonctionnait l'industrie du vin. Nous savions en revanche une chose. En tant qu'amatrices de bons crus, nous avons été toujours surprises par le manque de transparence de certains labels. Comme si on voulait nous cacher ce qu’il y a dans la bouteille et par conséquent dans nos verres ! Avec Avaline, nous sommes au contraire, soucieuses de ne rien dissimuler. Du raisin à la colle des étiquettes tout est biologique et non toxique. Le problème dans ce secteur c’est que certaines marques ajoutent parfois 70 additifs pour que leurs vins soient plus longs en bouche, pour donner une couleur plus attrayante, etc... Le plus dingue dans tout ça, c’est que rien ne les oblige à vous en informer ! Une fois que nous en avons appris davantage sur le processus de vinification et les pratiques agricoles commerciales, nous savions que nous devions offrir aussi une marque qui répondait plus aux attentes du public ! Les gens aujourd’hui veulent savoir ce qu’ils paient et ce qu’ils absorbent. Nous sommes très à l’écoute de nos clients et de nos détaillants. Sans oublier nos vignerons. Nous ne travaillons qu’avec des gens qui aiment leur métier et qui travaillent dans ce secteur depuis des générations. C’est important car ces professionnels ne veulent qu’une chose, que cette passion perdure dans le respect des traditions. Grâce à leur savoir-faire et à la transmission de leurs valeurs, Katherine et moi, sommes en mesure aujourd’hui de proposer des vins de qualité. Des vins accessibles, respectueux de l’environnement et de l’être humain...

  

Propos recueillis par Frank Rousseau, notre correspondant à Los Angeles