i

Bordeaux, un rayonnement international

Historique

 

La localisation des terroirs bordelais contribue depuis le début à une notoriété internationale. Plusieurs chemins de Compostelle traversaient l’ancienne Guyenne, et les nombreux pèlerins de l’Europe entière buvaient ce vin qu’on leur proposait. La présence anglaise, pendant trois siècles du Moyen-âge, a ensuite fortement incité à l’export vers un monde anglo-saxon.  Les ports de Bordeaux, Libourne… sont de magnifiques points de départ pour envoyer du vin vers toute l’Europe. Plus tard, le duc de Richelieu promût le vin de Bordeaux à la cour de Louis XV, quand elle définissait le bon goût, pour le monde entier.

 

Vins exportés

 

Bordeaux représente un gigantesque vignoble : 120 Kha, autour de 5 millions d’hectolitres de vins chaque année. Près de 80 % sont des vins rouges, type de vin le plus communément apprécié mondialement, et le plus « simple » à transporter (la structure tannique aidant à la stabilité du vin). Près de 40 % des volumes sont exportés dans 150 pays, ce qui représente autour de 2 milliard d’euros. Pourtant ce sont les 200 plus grand châteaux, ceux du classement de 1855, qui s’arrachent à l’étranger. Leurs prix se sont envolés avec la mondialisation des 20 dernières années.

 

Les outils de la notoriété

 

Qualité mise à part, de nombreux aspects contribuent au succès bordelais. Les ventes via un réseau de négociants puissants permettent une distribution mondiale efficace. Les nombreux classements depuis plus de trois siècles rassurent le consommateur. Les ventes en primeur, donnent une avance de trésorerie permettant de réinvestir immédiatement. La grand-messe des dégustations est alors un formidable coup de pub mondial. Des salons, comme Vinexpo, contribuent à amplifier cette notoriété.

 

Aujourd’hui les Chinois boivent en priorité du Bordeaux, et la bouteille bordelaise est tellement banalisée que beaucoup en oublient parfois son origine.

 

Retrouvez nos vins de Bordeaux