Anya Taylor-Joy : Les amateurs de grands vins la fascinent !

Cette jolie floridienne de 23 ans était récemment à l’affiche de « Glass » un thriller fantastique américain réalisé par M. Night Shyamalan. Le film faisait suite à deux précédents films du réalisateur, Incassable et Split. Pas encore très au fait des us et coutumes de l’univers du vin, l’actrice ne reste pas pour autant en carafe lorsqu’elle en parle !

 

Je n’ai que 23 ans. Avec le vin, je n’en suis pas encore au point de me constituer une cave. Mais je sais une chose. C’est qu’il y a des gens qui pourraient perdre la tête pour une bouteille d’un cru exceptionnel. Un jour, j’ai lu un article qui racontait qu’un amateur et connaisseur avait dépensé plus de 100 000 dollars pour une bouteille de Romanée Conti (NDLR : Mythique grand cru bourguignon dont les 1,85 hectares sont connus de la terre entière). Dans un premier temps, je me suis dit, que le journaliste devait avoir bu ! En fait, pas du tout. C’était vrai. Ensuite, je me suis fait cette réflexion : «Si ce gars collectionne les vins, c’est parce que c’est un passionné et un connaisseur. Cela fait donc sens ! Et puis, son investissement va prendre de la valeur ! C’est donc quelque part un placement ! ». Mais quand j’ai découvert, plus tard, qu’il y a des personnes qui mettent autant d’argent dans des bouteilles dans le but de les consommer, là, j’avoue que j’étais déboussolée. C’est comme si vous achetiez une Ferrari et que vous lui retiriez son moteur ! Ou bien un tableau d’un grand maître mais dont vous jetez la toile et ne gardez que le cadre ! L’espèce humaine ne cessera pas de m’étonner…

 

 

Propos recueillis par Frank Rousseau