Anne Hathaway : « Le vin c’est comme l’amour, ça doit se partager ! »

Elle est devenue en quelques années une valeur sûre à Hollywood. Actrice capable de tout jouer (Ocean’s 8, Le Diable s’habille en Prada…), Anne Hathaway nous parle sans tabou de sa relation avec le vin.

 

Ma relation avec le vin est très simple et très saine ! Je bois du vin épisodiquement. C’est à dire quand je me sens bien et que j’ai envie de me faire encore plus de bien ! (rires). Je pars du principe en effet qu’ouvrir une bonne bouteille cela doit se faire, non pas au quotidien, mais pour célébrer quelque chose ou quelqu’un. Trop abuser des bonnes choses vous savez, ce n’est jamais recommandé ! Vous risquez en effet de vous en lasser ! Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut attendre systématiquement un événement, un anniversaire, une commémoration ou que sais-je. Après tout, vous pouvez aussi faire plaisir à la personne que vous connaissez-le mieux sur cette Terre. A savoir….vous même ! C’est vrai, quitte à se faire plaisir autant commencer par soi-même. Encore que, déboucher un Bordeaux d’exception et le déguster seule, je ne vois pas trop l’intérêt. C’est comme l’amour, ça doit se partager !

Et vous les Français, vous êtes très doués pour ça. Je me souviens avoir été invitée dans un restaurant où l’on servait du vin au pichet, lors d’une soirée donnée par un grand couturier en pleine fashion week. C’était une première pour moi. Un moment très déroutant. Aux Etats-Unis, nous sommes toujours effrayés par les microbes. A en devenir parano. Le fait que l’on ne débouche pas une bouteille de vin devant vous, ça perturbe les ultra-hygiénistes que nous sommes ! Bref, voyant que je n’étais pas rassurée, le serveur m’a demandé ce qui posait problème ? Je lui ai expliqué. Il a alors appelé le patron qui m’a dit que le vin arrivait en fût et que le verser dans un pichet était plus pratique que dans une bouteille ! Comme j’ai voulu en savoir plus, il m’a montré sa cave. J’ai découvert ce soir-là que son vin en pichet était bien meilleur que de pseudos grands crus que l’on m’a « vendus » aux Etats-Unis ! Moralité ? Ne vous focalisez pas que sur l'emballage !

 

Propos recueillis par Frank Rousseau

12/07/2019