Angelina Jolie :

Avec Brad Pitt, vous êtes connus pour parcourir le monde. Vos enfants vous suivent-ils partout où vous vous rendez ?

Nous essayons ! Récemment j’ai emmené Pax à la frontière Jordanienne. J’évite en revanche les endroits dangereux comme l’Afghanistan ainsi que la plupart des lieux où me demandent d’aller les Nations Unies. Les professeurs de mes enfants ont la gentillesse de leur montrer où se situe leur maman sur la carte du monde et ce qu’elle fait pour aider ceux qui souffrent. Comme toutes Américaines, j’ai des origines diverses. Mon père (Voigh), a du sang allemand et tchèque qui coule dans ses veines, ma mère, Ma mère était canadienne avec du sang iroquois. Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai la constamment la bougeotte ! Sauf qu’à la différence du vin, moi je voyage mieux ! (rires)

 

Vous êtes productrice, actrice, réalisatrice, ambassadrice des Nations Unies, mère de famille et apparemment vous êtes parfaite dans toutes ces fonctions. Quel est votre secret ?

Je suis une maniaque du timing. Le secret, c’est surtout que j’aime mes enfants et que j’aime qu’ils me tournent autour J’ai aussi la chance d’avoir un compagnon  qui assure. J’ai également un job que j’adore et qui me permet de faire venir mes enfants sur les plateaux. Vous savez, ma mère a élevé seule mon frère et moi. Elle avait en plus une maison à s’occuper. Du coup, elle s’est sacrifiée pour nous. Elle a dû mettre de côté ses rêves et ses ambitions professionnelles ! Ce qui n’est pas mon cas.

 

Pas stressée ?

J’avoue que boire un bon verre de vin, avec des amis, des gens que l’on aime, il n’y a rien de mieux pour ôter les mauvaises toxines ! Depuis que nous avons notre domaine en France, nous ne manquons pour ne rien au monde ce petit cérémonial qui consiste à s’asseoir à l’ombre d’un olivier et d’admirer la beauté des vignes.  Je suis sûre que l’expression « art de vivre » a été inventée en Provence  !

 

Bio le vin ?

Oui tant qu’à faire !  Dans le coin, c’est devenu un peu la norme ! A nos yeux c’est un gage de qualité mais aussi de respect pour les consommateurs ! Ils savent ce qu’ils ont dans la bouteille !

 

On a chuchoté à un moment que vous aviez envisagé de vendre votre domaine ?

Pas du tout ! Séjourner en France et notamment en Provence est un vrai bonheur et cette idée ne nous a jamais traversé l’esprit ! Nous possédons le Château Miraval depuis 2008. Vendre ce lieu où nous aimons nous ressourcer n’aurait aucun sens !

 

Propos recueillis par Frank ROUSSEAU