Alerte dans les vignobles

Orages de grêle, inondations, incendies, tornades, séismes, la liste des intempéries et catastrophes naturelles susceptibles de détruire les vignobles s'allonge. Alors que la Californie, qui souffre de grave sécheresse depuis 4 ans, s'embrase comme un brin de paille depuis plus d'une semaine aux prises avec l'incendie le plus dévastateur de son histoire, le vignoble français a cette année encore, eu à faire face à de nombreux dégâts climatiques.

 

En Charente-Maritime, une violente tornade a frappé le vignoble de Cognac le mercredi 16 septembre. Il ne reste plus un cep debout dans le couloir emprunté par la tornade. Huit jours avant la date prévue de la récolte, les machines à vendanger travaillent dans l'urgence et de manière inhabituelle : des hommes ramassent les pieds de vigne couchés devant la machine pour lui permettre de circuler. Une méthode pour tenter de sauver ce qui peut encore l'être : il faut ramasser les raisins dans l'urgence car ils ont été mâchés par le vent, menacent de s'oxyder et de pourrir.

 

En Bourgogne, un orage de grêle s'est abattu au début du mois de septembre sur les vignobles de Chablis et Irancy, détruisant plusieurs hectares de vignes. Une partie de l'AOC Irouléguy a elle aussi été frappée par deux fois cet été. Quant aux récentes inondations qui ont touchées l'Hérault, elles ont aussi affecté le vignoble. Des catastrophes qui ne font qu'illustrer les conséquences du dérèglement climatique, à la veille de la 21e conférence sur le climat qui aura lieu à Paris à la fin de cette année.

Retrouvez tous les articles de cette rubriques en cliquant ici