Mais que font les vignerons en été ?

La vendange aura lieu de fin août à octobre, selon les régions. Mais jusque là, nos vignerons sont-ils à la plage ?

 

Derniers efforts pour bichonner sa vigne

Surtout en juillet, la vigne continue à pousser, fortement. Les rameaux supérieurs peuvent alors retomber au sol où le contact de l’humidité risque de favoriser la propagation de champignons. Autre danger dans les régions venteuses, la vigne peut casser et ses blessures s’infecter. Il faut donc « rogner », c’est à dire tailler proprement les parties hautes de chaque plant, avec un tracteur ou bien à la main.

D’autre part, les nombreuses feuilles masquent parfois les grappes de raisins. Leur murissement n’est alors pas optimum (mis à part dans les régions très ensoleillées). Le vigneron va donc dégager chaque grappe pour qu’elle profite au maximum du soleil. Cette tâche, l’ « effeuillage », s’effectue à la main. De même il lui faut retirer les « gourmands », ces rameaux de vignes qui poussent parfois de la base du pied et pompent inutilement une partie de l’énergie de la plante.

Enfin, le vigneron procède souvent à une « vendange en vert », c’est-à-dire qu’il retire manuellement certaines grappes. (Celles qui ne sont pas homogènes et nuiraient ainsi à la qualité du vin). Cette réduction volontaire du rendement vise à donner un surcroit d’énergie aux grappes qui restent sur le pied. Le jus n’en sera alors que meilleur.

Et bien sûr, des traitements peuvent se poursuivre pendant l’été selon les besoins. Cependant, ils s’arrêteront un nombre de jours définis avant la vendange pour respecter les règlements et afin que les raisins ne contiennent plus de substances toxiques.

 

Vente, encore et toujours

Il faut également continuer à vendre pour continuer à dégager de la trésorerie. À la fois via les canaux de distribution habituels (cavistes, grossistes, grandes surfaces, internet….), mais aussi aux touristes de passages. De plus en plus de vignerons profitent en effet de la mode croissante de l’œnotourisme pour recevoir des visiteurs en été. Plusieurs tendances sont recensées, soit quelques instants lors d’une dégustation au caveau, soit plus longtemps en proposant des chambres d’hôtes au domaine.

 

Préparer la vendange

Enfin, pour ceux qui vendangent à la main (toute la Champagne, le Beaujolais, et toute une série de domaines…), la venue d’une armée de vendangeurs qu’il faudra payer, nourrir, gérer et souvent loger demande une forte organisation préalable. (Ceci d’autant plus que la date de démarrage des vendanges n’est généralement décidée que quelques jours avant voire quelques heures).

Bref, on comprend que nos vignerons ne chôment guère en été. Pourtant, août est généralement considéré comme une des périodes… les plus calmes. C’est donc là que vous avez le plus de chance de les croiser !

 

 

comments powered by Disqus

Découvrez nos autres articles :

Oenotourisme : les destinations les plus originales

Tailler la vigne, tout un art

Greffe de la vigne, pourquoi, comment ?

L’Alsace face au défi du réchauffement climatique

Les charmes discrets des villages de Champagne

Connaissez-vous le vin canadien ?

La viticulture en Grande-Bretagne

California dream

On the road again: Nouvelle-Zélande

Télécharger l’application Gilbert & Gaillard sur votre mobile !

» sur iPhone : http://urlz.fr/21mA
» sur Android : http://urlz.fr/21mF

logo faceook logo twitter logo pinterest logo linkedin logo youtube

Le magazine

couverture du magazine du vin G&G

Les guides des vins

Les guides des vins
application iphone vin Gilbert & Gaillard

Téléchargez l’application Gilbert & Gaillard sur votre mobile !

» sur iPhone
» sur Android

Top 100 des vins espagnols

Les 100 meilleurs vins espagnols dégustés depuis un an.