Accueil >> Apprendre le vin

Apprendre le vin

Corse

Si la Corse fut sans doute, avec la Provence, l’une des premières régions de France à connaître la culture de la vigne grâce à l’installation des Grecs dans l’Antiquité, le vignoble aura attendu longtemps pour connaître un véritable essor : en perte de vitesse après les deux conflits mondiaux, il retrouva une nouvelle énergie dans les années 1960. Alors de piètre qualité, il fit place à un nouveau vignoble plus prometteur qui aujourd’hui court sur son pourtour tel une couronne dorée aux diamants aussi raffinés qu’expressifs.

 

 

La chaîne montagneuse qui traverse l’île sur un axe nord-sud a créé d’innombrables terroirs aux forts particularismes que le vin retranscrit en une kyrielle de productions typées. Deux tendances s’en dégagent pourtant, d’ordre pédologique : le versant occidental supérieur est à dominante cristalline et granitique, dépourvu de limons, d’où une certaine fragilité à l’érosion. Le bassin oriental est à forte présence schisteuse et alpine où la sédimentation est importante et parfois récente.

 

Côté cépages, les particularismes insulaires s’illustrent par une toute aussi étonnante diversité. Pour les rouges et rosés, il faut compter avec le sciacarello et le niellucio ainsi que sur le barbarossa, le grenache, le cinsault ou le carignan. Pour les blancs : l’incontournable vermentino, autrement connu sous le vocable de malvoisie de Corse, est majoritaire. D’autres cépages restent très minoritaires - comme l’ugni blanc - voire confidentiels comme le rossola et le codivarta, ces deux derniers figurant uniquement dans l’A.O.C. Vin de Corse-Coteaux du Cap Corse.

 

Côté typicité, la pluralité des cépages confère aux vins corses une palette très large, évoluant entre des vins légers (comme certains sciaccarello…) aux plus denses comme les vins issus de niellucio, équilibrés et ronds, de bonne garde. En revanche, les rosés et les blancs sont à boire jeunes (deux à trois ans), les seconds profitant du vermentino pour développer finesse, fraîcheur et arômes exotiques.

 

Pour ce qui est des appellations, l’INAO les a accordées à certains vignobles de l’île comme une reconnaissance de leur qualité. Trois niveaux répartissent les vins en autant de degrés de typicité et de rigueur : les vins d’appellation régionale “ Vins de Corse ”, d’abord, puis les appellations “ Villages ”, au nombre de cinq, et enfin, deux crus, “Ajaccio” et “Patrimonio”. Alors, que ceux qui n’ont pas encore su découvrir les vins de l’Ile de Beauté s’empressent de le faire, ces vins réservent de bien belles surprises à des prix encore largement abordables.

 

LES APPELLATIONS CORSES

 

Ajaccio A.O.C.

 

Présentation : cette appellation se nommait jusqu’en 1984 Coteaux d’Ajaccio. Elle s’étend du golfe de Porto jusqu’au Sartenais sur 36 communes. Le vignoble très morcelé se concentre essentiellement sur les coteaux granitiques du golfe d’Ajaccio et de Sagone. Certaines vignes font partie des plus hautes de Corse.

 

Types de vins : La majorité de la production est constituée de vin rouge issu au minimum à 40% du sciacarello. Ce sont des vins nerveux, vigoureux, parfumés (poivre, vanille, feuilles séchées, torréfaction, framboise), avec une solide structure. Fermes dans leur jeunesse, ils peuvent vieillir agréablement. A déguster sur des viandes rouges en sauce, gibiers, fromages de brebis. Les rosés, de couleur saumon ont des arômes de coing et de pamplemousse, s’accommodent de jambon cru. Les blancs proviennent pour au moins 80% du vermentino et fleurent bon le tilleul et le foin coupé. A déguster sur une friture de rougets, des calamars sautés.

 

Coteaux du cap corse A.O.C.

 

Présentation : des terrasses vertigineuses suspendues au dessus de la Méditerranée, sur cet appendice de terre de l'extrême nord de l'île. 35 hectares de vignes représentant  seulement 5 caves particulières et produisant 845 hectolitres de rouges et de blancs élégants.

 

Muscat du Cap corse A.O.C.

 

Présentation : Lui aussi produit dans le nord de la Corse, dans des vignes coincées entre roche et maquis dans des conditions difficiles. L'appellation produit un vin doux naturel concentré et gorgé de soleil issu du cépage muscat à petits grains. Le Muscat est un vin rare et délicat dont on produit chaque année seulement 2 000 hectolitres sur environ 98 hectares.

 

Patrimonio A.O.C.

 

Présentation : située au sud du cap Corse entre Bastia et la citadelle de Saint-Florent, Patrimonio fut la première appellation à obtenir le statut d’A.O.C. en Corse. Sept villages ont le droit de la revendiquer. Le patrimonio est élaboré avec 95 % de niellucio pour les vins rouges et uniquement de vermentino pour les blancs. La production est composée à 50 % de vins rouges et à 30 % de rosés. Le vignoble est planté sur des coteaux et des collines  faits d’éboulis calcaires et d’argile. Les sols sont homogènes, ce qui en fait une particularité en Corse. Le vignoble est protégé des vents par les montagnes. Le brouillard est très présent en automne comme en hiver.

 

Types de vins : les rouges à la robe sombre (rubis) affichent des parfums balsamiques (pinède), de figue séchée, de framboise, de violette et de grillé. Ils sont puissants, denses, charnus, chaleureux, robustes, étoffés et pleins,  plus charpentés que les vins d’Ajaccio. A déguster sur gibier, fromages de chèvre. Les rosés friands, fruités, corsés avec une légère note acidulée s’accordent avec la charcuterie corse. Les blancs couleur jaune pâle présentent des arômes floraux et de pomme. Ils sont souples, fruités, et bien construits. Ils conviennent aux poissons et aux crustacés.

 

Vin de Corse A.O.C.

 

Présentation : ces vins peuvent être produits sur l’ensemble de l’aire de production en A.O.C Corse (à l’exception du terroir de Patrimonio). Les vins de Corse sont surtout issus des hauteurs qui surplombent la plaine orientale et la moyenne vallée du Golo dans le pays de Corte. L’A.O.C. Vin de Corse peut être suivie ou non du nom d’une appellation locale (Sartène, Calvi, Cap-Corse, Figari, Porto-Vecchio).

 

L’encépagement est surtout indigène mais comporte aussi des variétés méditerranéennes du continent. Pour les rouges et rosés, nieluccio, sciacarello, grenache noir avec un complément de 50 % maximum de cinsault, mourvèdre, barbarossa, syrah, carignan, vermentino (20 % maximum pour ces deux derniers). Pour les blancs, les choses sont plus simples : vermentino (75 % minimum), ugni blanc (25 % maximum).

 

Types de vins : les rouges sont bouquetés, charpentés, chaleureux, souples. On y trouve des arômes de fruits frais, de sous-bois avec des notes giboyeuses et d’épices.  A déguster sur grillades, viandes rôties (bœuf, chevreau), terrines. Les rosés sont colorés, vineux et francs. Les blancs sont gras, souples avec une légère amertume. Ils s’accommodent de poissons, oursins, fromages de chèvre ou de brebis, charcuteries.

 

Vins de Corse-Calvi : l’appellation provient de la Balagne, au nord-ouest de l’île. Le vignoble se situe essentiellement dans les plaines ou les vallées de la Figarella et du Regino ainsi qu’en bordure de la mer. Les rouges sont souples, concentrés et  parfumés, les rosés fins, ronds, fruités. Les blancs sont particulièrement complexes et présentent une grande puissance aromatique. Ils sont à boire jeunes.

 

Vins de Corse-Cap-Corse : c’est le vignoble le plus septentrional de l’île, dans la région de Regliano. On y produit en petite quantité une large palette de vins : vins blancs secs issus de malvoisie et de codivarta particulièrement complexes et d’une grande puissance aromatique ; rouges de bonne garde ; vins doux naturels dits « rappus ». La région possède aussi une appellation spécifique  Muscat du cap Corse produit à partir de muscat à petits grains.

 

Vins de Corse-Figari : c’est le vignoble le plus méridional de l’île de beauté. Le golfe de Figari est sec et chaud, ce qui en fait un lieu propice pour la culture de la vigne rouge. Les vignes sont plantées sur des coteaux en pente douce, toutes orientées au sud. Les vins produits sont charpentés, typés et distingués. Ils sont considérés parmi les meilleurs de l’île.

 

Vins de Corse-Sartène : Sartène est située au sud-ouest de la Corse à proximité du Rizzanese. Ce fut la première région de Corse à accueillir une viticulture de type moderne au XIXeme siècle. 16 communes ont le droit de revendiquer l’appellation. Les rouges sont ronds, typés et longs en bouche. C’est le cas en particulier de ceux qui sont issus du cépage montanaccio, variété locale du sciacarello. Les rosés sont  corsés et bouquetés. Les blancs sont amples et parfumés.

 

Vins de Corse-Porto Vecchio : cette appellation occupe l’extrémité sud-est de la Corse, en bordure du littoral. Les vins constituent la majorité de la production et sont produits autour de Porto-Vecchio et de Bonifacio. Les rouges sont ronds, fruités, équilibrés et élégants. Les rosés sont fins et aromatiques. Les blancs sont secs et fruités.